Mobilisation des élus pour dénoncer les pratiques frauduleuses d’une résidence touristique à Albiez-Montrond

Hameau des Aiguilles

Le mardi 1er mars 2022 les élus de la 3CMA lançaient un cri de détresse et organisaient une action coup de poing pour interpeller les habitants et les vacanciers d’Albiez-Montrond sur les pratiques frauduleuses de la société « Les Chamois d’Albiez » qui gère la résidence touristique le « Hameau des Aiguilles ».

Hameau des Aiguilles Albiez 3CMA

Hameau des Aiguilles Albiez

Pour dénoncer cette injustice et engager un bras de fer avec les responsables de cette société, les élus locaux ont symboliquement coupé  l’eau de l’établissement pendant quelques minutes, et ont sensibilisé les nombreux touristes hébergés sur ce site pour qu’ils aient conscience des pratiques frauduleuses de l’hébergeur.

Jean-Paul Margueron

Les élus ont distribué des bouteilles d’eau aux résidents et des tracts de sensibilisation aux touristes et aux habitants avant de prendre la parole.

Hameau des Aiguilles Albiez mars 2022

Retour sur les Faits

  • Depuis 2016, la principale société de gestion de la résidence touristique (Les Chamois d’Albiez) accumule les impayés, que ce soit vis-à-vis de la régie intercommunale de l’Eau, de la commune (pour l’assainissement) ou de l’office de tourisme (taxe de séjour), et ce malgré des dizaines de relances infructueuses, ou tentatives de conciliation, que ce soit de la part de la commune, du Trésor Public, ou de la Communauté de Communes.
  • La résidence regroupe à elle seule près de la moitié de la consommation d’eau de la station touristique.
  • Sa dette s’accumule à près de 180 000 € sur sa facture d’eau (dont la moitié pour l’assainissement), et s’aggrave chaque année de près de 30 000 € supplémentaires.
  • S’ajoute un impayé récurrent de taxe de séjour (près de 20 000 €)

Ces impayés ne concernent pas que la 3CMA ou la commune : les copropriétaires du « Hameau des Aiguilles » bailleurs de la société ne reçoivent pas leurs loyers depuis 2013 et sont actuellement en procès contre l’exploitant afin de l’expulser de la résidence.

Pourtant, la résidence touristique semble jouir d’une belle fréquentation et donc d’une belle santé financière !

Des procédures contentieuses sont engagées par la 3CMA et la commune contre cette société qui bénéficie d’un montage où elle ne fait qu’encaisser les loyers et les reverser à une maison mère, ne disposant donc pas de patrimoine pour être saisie par le Fisc.

Ce modèle semble avoir été mis en œuvre dans d’autres destinations touristiques, engendrant des faits semblables sur lesquels les élus souhaiteront informer la justice.

La situation est particulièrement dramatique pour la régie de l’eau et la commune d’Albiez-Montrond.

En effet, il faut mettre en contexte les 30 000 € par an de perte et les 160 000 € de dette :

  • Cela représente en effet une dette de près de 500 € par habitant, 2 000 € par foyer fiscal concerné, et qu’il faudra facturer rapidement si la situation ne se débloque pas. En effet, si le Trésor Public juge la dette irrecouvrable, annulera ces recettes et demandera à la collectivité de les compenser !
  • Cela représente près de 50% des volumes facturés chaque année : cela signifie qu’il faudrait logiquement doubler le prix de l’eau pour combler le manque à gagner !

Il faut en outre comprendre que pour accueillir des touristes supplémentaires et développer la station, les élus ont investi massivement pour construire des équipements adaptés : station d’épuration, réservoir d’eau potable, nouveaux captages

Ce sont ainsi près de 3 millions d’euros environ qui sont engagés sur ce mandat.

Si la société ne paye pas ce qu’elle doit, ces équipements devront être supportés par les habitants du village, et par les usagers de la régie (qui comprend quelques villages voisins). A la clef : un doublement supplémentaire, donc un quadruplement de la facture!

Est-il normal que les habitants d’un village soient condamnés à payer sur des décennies la dette de riches promoteurs sans scrupules qui continuent d’opérer en toute impunité ?

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×